A Kisangani, l’équipe du Professeur Mukwege se solidifie.

A Kisangani pour accompagner la conférence des professeurs et expliquer à l’élite intellectuelle la vision du Professeur Docteur Denis Mukwege, la délégation de Panzi s’est entretenue, ce vendredi 27 avril, avec la jeunesse intellectuelle de cette ville dans une réunion s’inscrivant dans l’angle de la conscientisation de l’élite congolaise. Au cours de cette discussion, dont la quintessence était axée sur les œuvres et la vision du docteur Mukwege, la projection du film « L’homme qui répare les femmes » a suscité un débat nourri sur la personne du Professeur Mukwege et la motivation de sa bonté.

Le professeur Denis Mukwege n’est pas un politicien, mais un homme d’Etat soucieux du bien-être de ses compatriotes. Si un politicien cherche, par tous les moyens, à exercer un pouvoir politique acquis par une voie démocratique, ou par rapt inconstitutionnel, un homme d’Etat travaille pour améliorer le quotidien de son peuple afin de léguer aux générations futures un avenir radieux.
En véritable homme d’Etat, la Professeur Denis Mukwege se prive de tous les luxes dont il pouvait jouir, compte tenu de son statut social, et ne ménage aucun effort pour instituer la mise en place d’un Etat de droit au Congo, tel qu’il l’évoque dans sa vision qui consiste à « Faire de la République Démocratique du Congo un Etat de Droit, émergeant, capable d’entrainer un développement durable et harmonieux; non seulement de la RDC, mais de toute l’Afrique ou toutes les actions politiques, économiques et sociales sont centrées sur l’homme pour restaurer sa dignité ».

Au cours de ces assises, survenues sous la bénédiction du professeur Maindo quelques jours après la conférence des professeurs, les participants ont été très édifiés par la perspective porteuse qu’englobe la vision qu’ils ont lue et comprise grâce aux exposés de l’équipe de Panzi.

Enthousiasmés par les réalisations du Professeur Mukwege, les jeunes intellectuels de Kisangani ont mis en place une stratégie ayant pour objectif de pérenniser les actions du docteur Mukwege et de consolider, au niveau de la base, les valeurs qu’il prône.
L’équipe de Panzi présente au sein de ces assises était constituée Ghislain Barholere, Arnold Kaboyi, Dieudonné Boengande, Robert Njangala, Justin Buduge et Crispin Kashale, tous engagés sur le Chemin de la paix, à l’image de leur maitre, le Professeur Denis Mukwege.

La ville de Kisangani est considérée comme le trait d’union entre les différentes régions du pays, et est une agglomération éminemment intellectuelle. Rappelons que la conférence des professeurs, ayant eu lieu le mercredi 25 avril, a été couronné d’un succès transcendant même les attentes de l’organisateur.
Malgré le blocage opposé au Professeur Mukwege, lui empêchant la participation à ces assises, cet épisode du chemin de la paix s’est ponctué par une réussite indéniable, à en croire les déclarations des participants.

Un vrai leader ne s’auto-proclame pas. Il est le fruit de son engagement pour l’accomplissement des aspirations de son peuple“, ne cesse de rappeler le Professeur Docteur Mukwege.

partager cet article
Share on Facebook113Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0