Pionniere de la Fondation Panzi, Me Thérèse Kulungu s’exprime.

C’est avec beaucoup de joie et d’émotion que Me Thérèse Kulungu, ancienne secrétaire exécutive de la Fondation Panzi et ancienne coordinatrice de la Clinique Juridique (2008-2015), s’exprime au sujet du Médecin Directeur de l’ Hôpital Général de Référence de Panzi.
Maître KALUNGU possède aujourd’hui son cabinet d’avocat à Kinshasa mais elle fut l’une des pionnières de la Fondation Panzi. Elle fut là quand la première graine fut semée. Elle participa en 2008 à la rédaction des statuts de la FP puis l’a vu grandir et se développer. « Je suis aujourd’hui à Kinshasa mais mon cœur est resté ici à la Fondation. J’ai fait de la fondation Panzi ma fille ».
Quand on lui demande de parler un peu du Professeur Mukwege, elle ne tarie pas d’éloges à son sujet. La pionnière de la Fondation Panzi le considère comme son modèle, comme un homme intègre, passionné et désintéressé par l’argent qu’elle dit être sa toute première qualité. « Le Professeur MUKWEGE a un grand cœur, il se sacrifie pour les autres. Il ne voit que l’intérêt des autres et cherche leur épanouissement ».
L’ancienne Secrétaire Exécutive de la Fondation est convaincue que le Professeur MUKWEGE a toutes les qualités pour soigner le pays. Elle affirme d’ailleurs ne pas être d’accord avec cette appellation qui colle aujourd’hui à la peau du Docteur « L’Homme qui répare les Femmes ». Pour elle, les femmes étant le centre de la vie, en soignant les femmes, il soigne également l’homme, la famille et la communauté. Elle poursuit en soulignant qu’en offrant une prise en charge holistique via le One stop Center le fondateur de la FP répare l’Homme dans son intégralité et par voie de conséquence il répare aussi le pays. « Il est un homme ressource pour le pays, nous vivons dans la médiocrité où les hommes intègres n’ont pas leur place ».
Elle conclue en prononçant des paroles que beaucoup ont sur les lèvres : « Parmi les hommes intègres et modèles dont nous avons besoin pour relancer le pays le Professeur MUKWEGE peut-être au premier plan… »

partager cet article
Share on Facebook90Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0