Le Professeur Denis Mukwege s’indigne

Visite de Christos Stylianides à Panzi : L’Union Européenne promet de continuer de soutenir les actions du Dr Mukwege

La Fondation Panzi et l’Hôpital Général de Référence de Panzi ont reçu, ce 24 mars 2018, le Commissaire européen à l’Aide humanitaire et à la Réaction aux crises. Monsieur Christos Stylianides a rendu visite afin de s’enquérir de la situation quotidienne et du travail effectué par le docteur Denis Mukwege et tout le personnel de Panzi. Il a également rassemblé les informations nécessaires relatives à l’urgence de la campagne de mobilisation de fonds pour l’aide humanitaire en RDC.

En effet, le 17 avril 2018 à Genève, se tiendra une conférence des donateurs impliqués dans la campagne de collecte de fonds visant à affronter la crise humanitaire actuellement criante en République Démocratique du Congo. Ces assises ne connaitront pas la participation de Kinshasa, qui en est pourtant la principale bénéficiaire. A en croire les propos du premier ministre ad intérim, José Makila, le gouvernement congolais ne souhaite pas faire partie de cette campagne car, d’après lui, ” les organismes et ONG véhiculent une mauvaise image de la RDC à travers le monde “.

Lors de cette visite, monsieur Christos a été reçu par le personnel de la Fondation Panzi et a rencontré certaines bénéficiaires. Il a pu en apprendre davantage sur le système de travail de Panzi et son modèle holistique, le One Stop Center, dont il a apprécié les performances.

Point sur les victimes de Kabikokole

Monsieur Christos Stylianides s’est également entretenu avec certaines victimes de viols et violences sexuelles de Kabikokole. Ces femmes ont subi une attaque, pouvant être qualifiée d’atroce, de la part du groupe armé Raiya Mutomboki fidèle au général autoproclamé Charlekin Kokodikoko, dans la soirée du 8 février 2018. Lors de leur calvaire, les habitants de Kabikokole, isolés et privés de tout secours, ont subi toutes formes de terreur : viols, pillages, incendies et déportations. L’équipe de Panzi, descendue sur place pour une mission d’assistance médicale, psychologique et juridique, est venue au secours de 63 personnes victimes de viol collectif, parmi lesquelles un homme et quatre mineures.

La population de Kabikokole reconnaissante de la générosité dont a fait montre le docteur Denis Mukwege, le seul à lui avoir apporté assistance depuis ces évènements, lui a adressé une lettre de remerciement lui demandant par la même occasion de militer pour la restauration de la sécurité sur son territoire. Pour ces habitants, le docteur Denis Mukwege est l’unique autorité nationale jouissant de leur confiance et susceptible d’alléger leur peine.

Déclaration officielle du commissaire de l’UE aux Affaires Humanitaires.

Prenant la parole, après s’être entretenu avec les victimes de la barbarie de Kabikokole, monsieur Christos Stylianides s’est montré satisfait et honoré par sa rencontre avec le docteur Mukwege, symbole, selon lui, ” de l’assistance des victimes basées sur le genre “.

” La violence basée sur le genre est une disgrâce pour l’humanité, nous devons montrer une tolérance zéro contre ces violences, j’insiste ‘une tolérance zéro’. C’est une priorité pour l’Union Européenne et c’est une priorité pour moi en tant que Commissaire Européen à l’Aide Humanitaire. Les sourires que nous avons vus et les rires que nous avons entendus sont l’expression du travail magnifique qui est fait à l’hôpital de Panzi et en tant que bureau humanitaire de l’Union Européenne, nous allons continuer à soutenir ce travail “, a promis l’envoyé de l’Union Européenne.

Déclaration du docteur Mukwege face au refus des dirigeants congolais de participer à la conférence des donateurs

Hôte du notable européen, le docteur Denis Mukwege s’est exprimé sur la dégradation de la situation des droits humains en RDC. ” C’est vraiment triste car en 2016, on avait déjà l’impression que les choses allaient en s’améliorant. Malheureusement, depuis 2017, et même fin 2016, on a observé une recrudescence [de l’insécurité] ; et là effectivement, c’est triste puisque nous venons de recevoir des victimes qui ont été violées … Tout un village de presque 5000 personnes complètement dévasté dans le territoire de Mwenga ! Et donc, je crois que la situation est en train de s’empirer “, a regretté ‘l’Homme qui répare les femmes’, devant les caméras et les micros des journalistes.

Par ailleurs, le docteur s’est également prononcé sur le refus des gouvernants congolais à accompagner la campagne de collecte de fonds envisagée en faveur de la population congolaise. ” Je pense que ceux qui ont refusé de participer à cette conférence n’ont jamais aimé les congolais et ils sont en train de le montrer au grand jour car ce sont les seuls responsables qui puissent refuser que leur population soit aidée alors que cette population est en plein conflit. C’est tout à fait une contradiction. Nous sommes dirigés par des personnes qui ne nous aiment pas. Ils le prouvent, ils l’ont toujours prouvé, et là refuser que la population soit aidée, c’est une preuve supplémentaire “, s’est indigné le Professeur Denis Mukwege.

partager cet article
Share on Facebook369Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0