Sortie du film « City of Joy » sur Netflix

D’immenses affiches dans le célèbre quartier new-yorkais Time Square, des interviews sur les plus grandes chaines américaines ces derniers jours, il n’y a pas de doute, aujourd’hui sort le très attendu film-documentaire « City Of Joy » qui sera diffusé sur la célèbre plateforme internationale Netflix.

« City of Joy » raconte le quotidien de la Cité de la Joie à Bukavu, un établissement né d’une belle histoire d’amitié entre trois personnes profondément humanistes et révolutionnaires, le Docteur Denis Mukwege, Maman Christine Deschrijver et la dramaturge Eve Ensler, connue pour son fameux « Monologue du vagin » et qui fonda la City Of joy en 2011 dans le cadre du célèbre mouvement international pour les droits des femmes: VDay. 
Eve Ensler, invitée à Bukavu par Denis Mukwege et Maman Christine, découvre à cette époque l’ampleur de la situation dramatique dans laquelle les femmes sont plongées tous les jours à l’Est de la RDCongo.
La Cité de la joie est au coeur d’une region où le viol est utilisé comme arme de guerre depuis

 plus de 20 vingt ans et où des groupes armés sèment la terreur en confondant le corps de nos mamans congolaises avec un champs de bataille. Plus de deux décennies se sont écoulées depuis les premiers cas de viol avec extrême violence sur des bébés, des fillettes, des jeunes filles et des femmes congolaise de l’Est du pays. Aujourd’hui, le viol gangrène toute la société congolaise en étant commis même par des civils. 
Lorsque le projet « City of Joy » fut lancé, Maman Christine a supervisé les travaux et a mis sur pied un programme de formation en leadership féminin avec les femmes congolaises. 
Elle est également vice-présidente de la Fondation Panzi RDC créée par le Dr. Mukwege, c’est donc avec une immense joie et une grande fierté que toutes les équipes de Panzi accueillent la sortie de ce documentaire dont les extraits annoncent deja la magnifique couleur. 
Une occasion de mettre en lumière le travail exceptionnel effectué par Maman Christine Deschrijver et toute son équipe de la City of Joy de Bukavu. 
Ce film-documentaire va plonger des centaines de milliers de personnes au coeur du combat que mènent ces activistes, ces révolutionnaires qui permettent tous les jours à des centaines de mamans congolaises, survivantes des pires atrocités, de relever la tête et devenir maîtresses de leur destinée. 
Les moments de joie, de tristesse intense, de fous rires ou encore de douleurs physiques, « City of Joy » ne laissera surement pas le public indifférent tant l’intensité de l’histoire de ces femmes touche les coeurs. 
Pour briser le silence et transformer leurs peines en pouvoir, ces survivantes vont chercher ce qui leur reste de force au plus profond d’elles-mêmes. Chaque jour est un combat, chaque jour est unevictoire. 
Bravo à ces héroïnes et héros du quotidien qu’on remercie pour leur engagement inébranlable face à la barbarie humaine. 1117 filles sont passées par la City of Joy depuis 2011.
On note avec plaisir la bande-son du film composée notamment de chansons des très talentueux artistes congolais Lokwa Kanza et feu Papa Wemba ainsi que de l’excellent chanteur ougandais, Geoffrey Oryema.
Découvrez ci-dessous le teaser de « City Of Joy » disponible sur Netflix à partir de ce vendredi 7 septembre 2018.
partager cet article
Share on Facebook62Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0