»TRIBUNAL SUR LE CONGO: DENIS MUKWEGE DÉNONCE LES DIRIGEANTS QUI SONT VENUS « JOUER DU THÉÂTRE DANS LES FAITS RÉELS ET SÉRIEUX »

C’est un docteur Mukwege visiblement déçu et touché au plus profond de lui-même qui prend la parole après la projection du film documentaire tribunal sur le Congo du réalisateur allemand Milo Rau à Panzi dans la ville de Bukavu.

Une suite et fin de la série des projections au Sud-Kivu débutée au collège Alfajiri depuis le vendredi 21 juillet et qui s’est clôturée à la paroisse catholique de Panzi, dans la ville de Bukavu.

Dans un message court de quatre minutes, ce célèbre gynécologue s’est profondément indigné que les dirigeants congolais aient accepté de venir devant un tribunal fictif pour faire « du théâtre » devant des faits réels.

« Quand vous regardiez ce film, vous avez vu des gens qui ont été tués ,ceux qui ont été extorqués il a été réalisé devant les autorités , il n’a pas été fait en cachette ou derrière le dos des dirigeants ,on leur disait la vérité sur tout le mal qu’ils ont commis et ce qui m’a étonné est de voir les dirigeants venir sans gêne et sans contrainte  devant un tribunal fictif pour jouer du théâtre dans les faits réels et sérieux  parce qu’ils savent que personne ne leur demandera des comptes par rapport à tout le mal qu’ils nous ont fait …c’est ce  qui me fait peur parce que quand un homme fait du mal sans peur ,sachez qu’il n’arrêtera pas à le faire » a dénoncé d’un ton grave , Dénis Mukwege.

Le Médecin directeur de l’hôpital général de référence de Panzi pointe du doigt le manque d’honneur du congolais mais surtout du dirigeant congolais

«  Cela montre le manque d’honneur …nous congolais on manque la culture de l’honneur …vous avez vu que tous ceux qui sont accusés sont venus à ce tribunal comme s’ils venaient pour un théâtre ou un jeu …je crois que même le réalisateur, là où  il était se moquait d’eux se demandant c’est quelle sorte des dirigeants qui peuvent venir participer aux choses qui mettent à nus leurs crimes »

Parlant toujours du manque de dignité, le docteur Mukwege a fermement dénoncé l’enterrement des congolais de Mutarule dans des fosses communes devant une autorité provinciale.

« Avez –vous vu comment les compatriotes de Mutarule ont été enterrés dans des fosses communes alors qu’il n’y avait pas de guerre dans cette partie de la province? Ces compatriotes n’avaient –ils pas le droit d’être enterrés chacun dans sa tombe avec son nom ? Alors que dans d’autres pays, on fait d’énormes dépenses pour déterrer les leurs et les enterrer avec honneur, les nôtres sont jetés dans des fosses communes devant un représentant de l’autorité publique. Quand demanderons nous que les nôtres qui sont enterrés devant la contribution (sic) soit déterrés si nous enterrons aujourd’hui dans les fosses communes?» s’est interrogé le réparateur des femmes.

Le docteur Mukwege pense que si les congolais ne se respectent pas, on se moquera toujours d’eux et en appelle à un changement de la manière de penser.

« Tant que nous n’aurons pas la culture de la dignité et de l’honneur, les chinois, les américains, la Monusco, la communauté internationale vont continuer à nous traiter comme ils nous traitent …on n’a besoin de rien d’autre que de changer notre manière de penser. Personne ne te respectera si tu ne te respecte pas ! » a conclut le docteur Mukwege.

Le film documentaire « Tribunal sur le Congo » du réalisateur Milo Rau  dresse un portrait de la guerre économique d’une extrême violence de l’humanité subie à l’Est de la RDC, ses causes économiques et politiques ainsi que son visage concret sur place. 

Add Your Comment

Your email address will not be published.

Premium Wordpress Themes by UFO Themes