14  Sages-femmes de l’hôpital de Panzi bénéficieront d’une formation continuelle tout au long de la durée du projet, prévue pour 24 mois

  • Accueil
  • 14  Sages-femmes de l’hôpital de Panzi bénéficieront d’une formation continuelle tout au long de la durée du projet, prévue pour 24 mois
30 Juil
0

14  Sages-femmes de l’hôpital de Panzi bénéficieront d’une formation continuelle tout au long de la durée du projet, prévue pour 24 mois

Le 1er module axé sur le renforcement de l’identité et l’autonomie des sages-femmes a été dispensé au mois de juillet 2020, successivement le 16 et le 23 juillet.

Soucieux de renforcer les soins holistiques au Sud-Kivu en mettant l’accent sur la santé maternelle et les moyens de substance, le projet financé par Postkod Suède, à travers la Fondation Panzi, vient améliorer la qualité des soins du service de la maternité de l’hôpital Général de référence de Panzi en le dotant d’ équipements modernes de manière progressive afin de parvenir à « une maternité plus sécurisée». Pour ce faire, le renforcement des capacités du personnel soignant entre en vigueur en renforçant des routines telle que l’accueil centré sur la personne.

« Si on veut opérer un changement au sein de la communauté et dans le pays, il faut commencer par les femmes et à l’accouchement car c’est le début de la vie », a reconnu Maria Hogenàs, consultante sage-femme à l’hôpital de Panzi. Ainsi, pour réduire le taux de mortalité infantile et maternelle, la formation des sages-femmes s’impose. Selon les recommandations de l’OMS, la sage-femme assure la surveillance et le suivi de la grossesse et propose des séances de préparation à la naissance et à la parentalité. Elle assure en toute autonomie, la surveillance du travail et de l’accouchement normal. L’hôpital de Panzi de son côté, se fixe comme objectif de renforcer l’autonomie des sages femmes.

En République démocratique du Congo, il existe une moyenne d’une sage-femme pour 20 mille habitants. Des chiffres loin des standards internationaux d’une sage-femme pour 5 mille habitants.

Cette initiative de l’hôpital de Panzi constitue une réponse à ce défi national. La prise en charge holistique de la femme enceinte passe maintenant par une étape importante, consistant à mettre l’accent sur les compétences de la sage femme.

Partager
Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *