Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, null given in /htdocs/wp-content/plugins/pagination/pagination.php on line 345

Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, null given in /htdocs/wp-content/plugins/pagination/pagination.php on line 345
APPEL A LA PAIX : Fondation Panzi

APPEL A LA PAIX

31 Juil
11

APPEL A LA PAIX

 

Depuis mon tweet du dimanche 26 juillet dénonçant le récent massacre survenu à Kipupu en territoire de Mwenga au Sud Kivu, j’ai reçu diverses correspondances haineuses et des membres de ma famille ont été intimidés et menacés.

Il y a 22 ans, je découvrais les conséquences dramatiques de la guerre sur le sol congolais, dans la région des Kivus et dans d’autres provinces de notre pays. Depuis, je n’ai cessé de militer pour la recherche de la vérité et l’application de la justice, sans lesquelles nous ne pouvons espérer une paix durable.

Peu importe la période, peu importe la région du monde, aucun mensonge, aucune construction falsifiée de l’Histoire n’a jamais réussi à pérenniser la paix. Bourreaux et victimes n’ont aucun avenir s’ils sont condamnés à vivre dans le mensonge.

Je demande depuis bientôt 10 ans, l’examen du rapport Mapping réalisé par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les Droits de l’Homme. Ce rapport contient une compilation de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et de crimes de génocide détaillés de 1993 à 2003. Sans que l’on analyse ces crimes qui jalonnent l’Histoire du Congo, sans que justice ne soit rendue pour ces crimes, aucun peuple impliqué dans ces conflits ne pourra se relever ou ne pourra vivre en paix.

Il semble que préconiser la création d’une juridiction spéciale pour juger les crimes au Congo fasse peur à certaines personnes qui déversent leur haine sur les réseaux sociaux en opposant les uns aux autres, souvent sur la base de mensonges.

La réconciliation entre les peuples et l’instauration de réparations pour les victimes ne peuvent se faire sans que nous recherchions, sans relâche, la vérité.

« Dire la vérité, c’est le début du changement ». Ceci est valable pour une victime de violences sexuelles comme pour une victime de guerre, de génocide ou de n’importe quel traumatisme.

Aucune malversation intellectuelle, aucune menace, aucune utilisation de la peur, ne m’empêchera de m’exprimer sur la réalité des atrocités que vivent les populations de mon pays et dont je soigne les séquelles tous les jours dans mon hôpital à Bukavu.

Depuis 2012, après deux tentatives d’assassinat, je continue de recevoir des menaces de mort. Je vis dans mon hôpital sans pouvoir en sortir sauf lors de mes voyages à l’étranger. Qui a intérêt à m’assassiner ? Pourquoi ma recherche de la vérité et mon désir de justice dérangent ?

La recherche de la vérité est un processus extrêmement difficile, je comprends que je sois attaqué et menacé par des gens qui ont choisi un camp, ce n’est pas mon cas, mon combat est la disparition de tous les massacres dans mon pays.

Chaque massacre est un massacre de trop.

Aucune vie n’a plus de valeur qu’une autre. Par le serment d’Hippocrate, j’ai décidé de dédier ma vie à aider mon prochain sans distinction de classes sociales, de genre ou d’origines ethniques.

Nous continuerons toujours à répondre à la violence par l’amour.

Face à ces cycles de violences et de représailles qui ne profitent qu’à ceux qui cherchent à maintenir le chaos dans notre pays pour mieux le piller, nous lançons un appel à la justice, à la coexistence pacifique et à la paix.

Bukavu le 30/07/2020.
Denis Mukwege.
Prix Nobel de la Paix 2018

Partager
Classés dans :
Merci RUBOTA dit :

On m’appelle Merci RUBOTA et suis avec vous Dr pour vaincre la haine et instaurer la paix durable.la mort est reelle ,mais la facon de mourir voila ce qui determine la valeur d’un homme✊🏿. ensemble pour la verite

Pierre Stiernet dit :

J’aurais voulu laisser cet espace vierge parce que les mots me manquent. Mais c’est avec le pus grand respect que je donne suit à l’appel du Docteur

Je suis un « petit » écrivain belge, et une enseignante. Je suis aussi une ancienne du Congo où j’ai de nombreux contacts, et où je me rends encore parfois. Je voudrais juste vous dire mon admiration pour votre action, votre courage, votre humanité profonde. Tenez bon.

Selemani dit :

Je t’encourage et dire bravo à ta qualité d’être un homme que le Congo a besoin. Personne ne te touchera pas tant que Dieu connais ta lutte et il est derriere toute personne qui Prèche la verité.

Boussarie Maud et François dit :

Cher Denis, Comment ne pas être émus par ton appel à la paix. Exigence de la vérité partout, à commencer par nous dans notre vie, moyen ténu d’être en communion avec toi

Peacemaker dit :

ONE COULD WISH YOU MEAN WHAT YOU SPEAK, BUT WHAT YOU SPEAK ARE NOT REFLECTED COMPLETELY ON WHAT YOU DID RECENTLY TO CONDEMN ONE KILLING WHILE MANY OTHERS HAVE HAPPENED IN THE SAME REGION AND YOU REMAINED SILENT TILL WHAT YOU OR OTHERS CONSIDER TO BE « TRUE CONGOLESE » ARE TOUCHED SLIGHTLY COMPARED TO THE OTHERS THAT ARE NOT COMPLETELY ENJOYING CITIZENSHIP RIGHT NOR RIGHT TO LIFE but ARE TARGETED TO BE UPROOTED IN THEIR ORIGINAL LAND, BANYAMULENGE HAVE BEEN KILLED SINCE 3 YEARS AND YOU KNEW THAT, WHY YOU REMAINED SILENT? TILL YOU ANSWER THIS QUESTION, YOU INTERGRITY ARE QUESTIONED!

DAVID UTSHUDIEMA LUHAKA dit :

Dr, Prix Nobel de la Paix 2018, merci pour cet appel, pour ce rappel: la jurisdiction speciale pour juger les crimes tels que detailles dans le rapport Mapping de l ONU me parait etre la premiere etape pour atteindre « la justice, la coexistence pacifier et la paix. »

Elor dit :

Merci de vous obstiner à réclamer la vérité qui triomphera mais espérons-le sans plus aucune victime

audergon Viviane dit :

Un grand Monsieur, que j’ai eu l’honneur de rencontrer a son hôpital de Panzi, malheureusement il se bat seul, car personne de la communauté internationale, ne lui vient en aide, c’est une honte. Ils massacrent son peuple depuis des années, et nous n’agissons pas, honte à nous. Je vous admire Doctor Mukwege.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *