Le chanteur Dadju s’engage contre le viol avec la Fondation Panzi du Docteur Mukwege

  • Accueil
  • Le chanteur Dadju s’engage contre le viol avec la Fondation Panzi du Docteur Mukwege
31 Déc
0

Le chanteur Dadju s’engage contre le viol avec la Fondation Panzi du Docteur Mukwege

Fin octobre 2019, le musicien congolais Dadju annonçait le lancement de sa fondation Give Back Charity. Dans une vidéo postée sur ses réseaux, il explique que ses premières actions seront tout naturellement tournées vers son pays et particulièrement vers la lutte contre les violences sexuelles en s’engageant aux cotes de la Fondation Panzi du Docteur Mukwege. Ainsi, Dadju et son équipe ont lancé un énorme fundraising sur leurs réseaux sociaux (@Dadju et @GiveBackCharity) afin de soutenir financièrement plusieurs projets de la Fondation Panzi en commençant par la Maison Dorcas.

On rappelle que la Maison Dorcas est une maison de transit situé dans la commune de Panzi à Bukavu, dans laquelle femmes et enfants victimes et survivantes de violences sexuelles se reconstruisent à travers les différents piliers de prise en charge mis en place par le modèle de Panzi. Ainsi, les survivantes y bénéficient d’un appui psychologique, médical et juridique intense, mais également d’un programme de formation afin de permettre leur réinsertion socio-économique future dans la société. À la fin de cette formation à la Maison Dorcas, qui peut être en coupe couture, vannerie, coiffure, informatique, alphabétisation, tissage ou encore en agriculture ; les femmes de la Maison Dorcas reçoivent du matériel ou un micro-crédit afin de démarrer leur propre entreprise, ce qui les rend indépendante de familles qui, dans bien des cas, les ont rejetées ou stigmatisées après qu’elles aient vécu l’horreur.

On rappelle que les conflits pour les minerais qui secouent le pays depuis plus de 20 ans aujourd’hui utilisent le viol comme arme de guerre. Cette arme est plus puissante que n’importe quelle autre arme puisqu’elle déstructure totalement la société et la famille congolaise et a fait s’installer une culture de l’antivaleur affligeante ainsi que d’innombrables enfants fruits de ces viols avec extrême violence. Cette arme est destructrice sur plusieurs générations et rend chaque jour plus difficile l’espoir de s’en sortir.

L’engagement d’un artiste jeune et célèbre comme Dadju contribue à changer les mentalités parmi les plus jeunes, cela constitue un vrai espoir pour notre pays. La conscientisation de la population est l’une des seules issues pour que les conflits cessent. Le Docteur Mukwege s’est dit particulièrement touchés par tous ces artistes qui donnent de leur temps et de leur énergie afin de redonner de l’espoir aux victimes et aux survivantes et afin de mettre en lumière les atrocités que vivent les femmes congolaises dans leur chair depuis si longtemps.

Dadju vient de sortir un nouveau clip vidéo, « Mwasi Ya Congo », en featuring avec Gaz Mawete. Dans ce tube chanté en lingala,  il rend hommage à la femme congolaise et l’exhorte à tenir bon en dépit de toute la souffrance qu’elle est obligée d’endurer : « Femme congolaise, je sais que tu as beaucoup souffert ; laisse-moi te soulager », reprend-il dans le refrain de ce titre mélodieux prédestiné à devenir culte au vu de sa finesse et du message d’espoir qu’il véhicule.

Dadju a annoncé dans les médias que la somme récoltée par le téléchargement et le streaming de « Mwasi ya Congo » sera intégralement reversée à la Fondation Panzi pour la Maison Dorcas et d’autres projets d’aide aux femmes violées.

Les rumeurs annoncent déjà la visite de Dadju à Bukavu les jours à venir, dans l’Hôpital du Docteur Mukwege,  afin d’apporter les dons qu’il aura récolté.

Bravo à notre enfant du pays pour son engagement.

Partager
Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *