LE DR DENIS MUKWEGE FACE AU PERSONNEL DE L’HOPITAL DE KYESHERO

14 Août
0

LE DR DENIS MUKWEGE FACE AU PERSONNEL DE L’HOPITAL DE KYESHERO

Le professeur Denis Mukwege a visité, ce lundi 12 août 2019, l’hôpital de la 8ème CEPAC à Kyeshero, dans la ville de Goma au Nord-Kivu. A cette occasion, le responsable des œuvres médicales au sein de la Communauté des Eglises de Pentecôte en Afrique Centrale, le Dr Mukwege a appelé le personnel de l’Hôpital de Kyeshero à plus d’assiduité dans l’exécution de sa mission.

Cette visite était un appel au personnel soignant à une culture d’excellence. Il faut noter que c’est une exigence dans l’exécution du serment d’Hippocrate qui demande de servir les patients avec plus de compassion et de générosité.
Afin de tout savoir du fonctionnement de cet établissement sanitaire, le Prix Nobel de la Paix a eu un tête-à-tête en privé avec le responsable de la CEPAC au Nord-Kivu, le Révérend Baniene et le médecin directeur de l’Hôpital de Kyeshero, le Dr Nvuama Ngongo Guillain avant de présider une réunion élargie à tous les staffs médicaux et paramédicaux de la structure.
Au cours de cette réunion, le Dr Mukwege a exhorté les médecins, les infirmiers et autre personnel paramédical à développer la culture du savoir-faire. Dans son message, le responsable du département de santé de la CEPAC a appelé tous les prestataires à plus d’assiduité et de compassion, deux qualités qui déterminent la viabilité d’un hôpital. Il a également insisté sur la bonne gestion de cet hôpital, qui est un bien communautaire, dont la vocation est salutaire pour des vies humaines.
Par ailleurs, le Professeur Denis Mukwege a apprécié à juste titre la qualité des infrastructures de l’hôpital de Kyeshero. Il a rappelé à tout le personnel que le maintien de cet établissement en bon état requiert un entretien permanent, ce qui est une responsabilité de tous.
De leur côté, les agents de l’Hôpital de Kyeshero ont profité de cette rencontre pour soumettre au Prix Nobel de la Paix un tas de besoins qui enfreignent le bon fonctionnement de leur structure. Il s’agit notamment de l’amélioration des équipements et du matériel médical ainsi que l’approvisionnement de la structure en produits médicaux de qualité.
Le personnel de l’Hôpital de Kyeshero a également épinglé le problème lié à l’insuffisance des chambres cliniques ainsi que le défi lié à la surfacturation des services de la Société Nationale d’Electricité (SNEL) de la REGIDESO (Regi de distribution de l’eau).
Le Dr Mukwege a promis aux agents de s’investir à la limite de ses moyens afin de trouver solution à certains de ces problèmes.
Signalons que l’Hôpital de Kyeshero a intégré, dans ses services, la prise en charge holistique des victimes des violences sexuelles, une innovation venue de la Fondation Panzi et de l’hôpital de Panzi. Le Prix Nobel de la Paix a, lors de sa visite dans cette institution, apprécié la réplication dans la ville volcanique de ce modèle, dont il est l’initiateur.

Partager
Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *