Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, null given in /htdocs/wp-content/plugins/pagination/pagination.php on line 345

Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, null given in /htdocs/wp-content/plugins/pagination/pagination.php on line 345
LES SAGES DE NDARO VISITENT LE DR MUKWEGE : Fondation Panzi

LES SAGES DE NDARO VISITENT LE DR MUKWEGE

19 Fév
0

LES SAGES DE NDARO VISITENT LE DR MUKWEGE

Conduite par son président Monsieur Shakulwe Khonda, une délégation de Ndaro a visité le Dr Denis Mukwege.
« Nous sommes venu féliciter le Prix Nobel de la Paix et lui dire que le peuple souhaite le rencontrer afin qu’il nous explique ce que représente ce prix pour lui »
Cette délégation de Ndaro était constituée d’une dizaine de personne dont Madame José Kusinza de l’organisation STAREC (Programme National de Stabilisation et Reconstruction des Zones sortant des conflits armées) et un musicien traditionnel, Monsieur Aganze. 
« Ndaro est un lieu où les gens se rencontrent lorsqu’ils sont à la recherche de leur culture » a éclairci Shakulwe Khonda.
« Un homme qui est devenu Prix Nobel de la paix, cela signifie qu’il a conduit des valeurs culturelles aux dehors de nos frontières. Denis Mukwege est originaire de la communauté Bashi et il a réussi à faire valoir des valeurs culturelles régaliennes de lutte pour les droits humains. C’est un homme qui a montré qu’il a de l’amour pour l’autre et pour la nation, qu’il défend les droits de chacun et qu’il combat les anti-valeurs ».
Pour cet ainé, véritable sage, Ndaro n’est pas discriminatoire car prônant des valeurs culturelles et la culture est universelle. «  Elle appartient à tout le monde et est bonne pour tous et partout ».
De son côté, le Dr Mukwege reconnait que si nos grands-parents n’ont jamais baissé les bras afin de défendre notre territoire et conserver notre culture, il y a des raisons: « Ndaro a la responsabilité de poser le diagnostic afin savoir ce qui nous est arrivé culturellement, philosophiquement et socialement. Il faut savoir si nous sommes toujours les mêmes.
Nous avons intérêt à écrire notre histoire nous-même et on ne peut pas le faire sans dire la vérité » a-t-il conclut.
Partager
Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *