Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, null given in /htdocs/wp-content/plugins/pagination/pagination.php on line 345

Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, null given in /htdocs/wp-content/plugins/pagination/pagination.php on line 345
RÉALISATIONS DES PILIERS DU 12 AU 18 OCTOBRE 2020 : Fondation Panzi

RÉALISATIONS DES PILIERS DU 12 AU 18 OCTOBRE 2020

27 Oct
0

RÉALISATIONS DES PILIERS DU 12 AU 18 OCTOBRE 2020

PILIER MÉDICAL

91 survivants de violences sexuelles ont été pris en charge au courant de la semaine du 12 au 18 octobre 2020, dont 6 mineurs et 2 hommes. Ces patients ont été reçus dans différentes structures sanitaires suivant la répartition ci-après : 7 à Fizi, 15 à Nundu,  1 à Katana, 35 à l’Hôpital de Panzi, 2 à Nyangezi, 3 à Kalemie et 26 dans les sites du projet Prévention et réponse aux violences basées sur le genre du consortium Umbrella. Notons 15 de ces patients étaient éligibles à la prévention post-exposition et ont été servis.

– 43 patients ont reçus en ambulatoire, dans des structures appuyées par la Fondation Panzi en milieu rural ; notamment 15 à Bulenga, 6 à Kamituga, 15 à Mulamba, 4 à Mwana et 3 enfants à Bunyakiri. La fièvre typhoïde, le paludisme simple et le syndrome grippal sont les pathologies les plus incriminées.

– 26 nouveaux patients ont été  reçus en hospitalisation, en dehors de l’Hôpital de Panzi, dont 13 à Bulenga, 3 à Kamituga et 10 à Mulamba. Les infections urogénitales aiguës compliquant la grossesse et la forme anémique du paludisme sont les diagnostics majoritaires.

– 26 patientes opérées de fistules urogénitales : 3 à Panzi,  23 dans le Lualaba (10 Kasaji et 13 Sandoz).

– 18 femmes opérées pour prolapsus génitaux : 8 Bulenga, 1 Kalemie et 9 Panzi.

Autres informations

– Le pilier Médical a également  participé dans la co-facilitation de la formation de 30 acteurs multisectoriels à Goma, en collaboration avec PHR.

– Les équipes chirurgicales de Panzi continuent la campagne chirurgie des fistules urogénitales dans les provinces du Lualaba (Sandoa) et Orientale (Lubutu).

– L’équipe PEP est à Nyangezi et Lemera pour le prépositionnement des kits PEP et autres intrants médicaux.

PILIER PSYCHOSOCIAL

Cette semaine, 176 patients ont été pris en charge par le pilier d’accompagnement psychosocial, dont 125 nouveaux cas et 51 anciens patients, venus répondre au rendez-vous pour le suivi psychologique. Parmi les nouveaux patients reçus, on compte 62 survivants de violences sexuelles, dont 25 mineurs dont l’âge varie entre 12 et 17 ans. Notons que les mineurs reçus proviennent pour la plupart de Bunyakiri et de Kalonge.

Quant aux patientes souffrant des pathologies gynécologiques, 4 femmes porteuses de prolapsus et 4 patientes à fistule ont été accompagnées.

En outre, notons que 16 patients ont été déchargés.

Activités des différents projets

  • Les enfants de Panzi et d’ailleurs (EPA)

– Visite à domicile de 15 enfants, encadrés par le projet, à Bunyakiri et à Kavumu.

– Une évaluation psychologique de 13 enfants filles a été réalisée à Kavumu et les résultats ont montré que 7 enfants présentent une anxiété modérée et 6 ont eu à présenter une blessure d’attachement. Un plan d’action conséquent a été mis en marche pour leur prise en charge avec leurs mères et tuteurs.

  • Projet santé mentale

– Réalisation de 2 séances de psychoéducation avec les clubs des diabétiques de Muhungu et Labotte avec 65 personnes dont 58 femmes et 7 hommes.

  • Projet Kamba Moja

Réalisation d’une thérapie avec 28 personnes, dont 14 femmes pour le cercle des adultes et 14 filles pour le cercle des adolescentes.

Le thème de la thérapie était essentiellement orienté vers les tissus porteurs d’histoires.

Coordination du pilier

– Préparation de la mission de suivi à domicile qui sera réalisée dans les 3 sites du projet Prévention et réponse aux violences basées sur le genre financées par la GIZ.

– Séance de travail sur la préparation de la sortie récréative des staffs de la Fondation Panzi à Goma,

-Retour des équipes des facilitateurs partis pour les formations psychosociales à Shabunda, Kolole et Uvira.

– Participation à l’audience foraine tenue à Minova où le psychologue faisant partie de l’équipe se charge de la préparation des victimes avant leur comparution.

PILIER LÉGAL

Au total 131 nouveaux cas en demande d’assistance ont été reçus par le pilier légal cette semaine, 18 cas de violences sexuelles, 110 cas de violences basées sur le genre et 3 cas fonciers. Ainsi, 29 dossiers de violences basées sur le genre ont été clôturés par conciliation des parties en litige tandis que des dossiers de violences sexuelles ont été attribués aux avocats pour étude, constitution des éléments des dossiers, rédaction des plaintes, en vue d’une procédure judiciaire.

Le suivi judiciaire a fait l’objet de 44 dossiers régulièrement suivis devant les instances judiciaires compétentes tant civiles que militaires (Polices, Parquets, Auditorats, Cours et Tribunaux), dont 34 dossiers suivis en audience ordinaire avec obtention d’1 jugement de condamnation par le Tripaix d’Idjwi nord. En audience foraine, 10 dossiers ont été instruits et 8 étaient plaidés et pris en délibéré au courant de la semaine.

A Bukavu, 9 dossiers été suivis, 3 à Miti-Murhesa, 1 à Mwenga, 1 à Shabunda, 10 à Lemera, 1 à Kaniola, 2 à Kavumu, 4 dans la province du Tanganyika et 2 à Kinshasa.

Quant au dossier jugé à Idjwi Nord, l’enfant en conflit avec la loi a été condamné à l’emprisonnement jusqu’à l’âge de la majorité et le civilement au paiement des Dommages-intérêts de l’ordre de 10.700.000 FC.

En audience foraine tenue avec le TGI Kavumu à travers le projet PRVBG-Centre d’excellence, 10 dossiers de violences sexuelles ont été instruits, dont 8 sont déjà plaidés et pris en délibéré, à la fin de la semaine.

Sensibilisation communautaire

Tout en respectant les mesures préventives du Covid-19 ; la sensibilisation communautaire a porté sur 28 séances organisées en vue d’une information plus large sur des thématiques de droit. Un total de 1574 personnes a été touché dont 564 hommes, 884 femmes, 76 filles et 50 garçons.  Thèmes abordés :

Information générale sur les services offerts par le pilier légal.

– Présentation de la clinique juridique (ses activités juridiques et judiciaires ainsi que ses zones d’actions dans les territoires).

– L’importance et la nécessité de faire enregistrer les enfants auprès de l’officier de l’état civil dans le délai.

– Non au mariage précoce.

– Les conséquences du mariage forcé.

– Evitons le viol.

– L’impact de la succession sur le droit foncier.

– Le droit de la femme à l’héritage.

– La protection du droit à l’héritage.

– Les 16 formes de violences sexuelles.

– L’importance du mariage civil.

– Les violences basées sur le genre.

– Le harcèlement sexuel.

– Le partage de l’héritage si le conjoint survivant a contracté le mariage civil ou non.

– Les violences psychologiques.

– Le délaissement d’enfants.

– La gestion commune des biens du ménage.

– Le droit de la femme et de la jeune fille à la succession.

A ces sensibilisations ont été jointes des émissions radio en vue de toucher un plus grand nombre des personnes. Ainsi 8 émissions ont été produites, diffusées et/ou rediffusées dans l’axe Idjwi nord à la radio Obuguma, dans l’axe Uvira à la radio le messager du peuple, dans l’axe Kamituga à la radio Salama, dans l’axe Kaziba à  la radio Umoja, dans l’axe Miti-Murhesa à la radio Gorilla FM, dans l’axe Idjwi-Sud à la radio Kalinga et dans l’axe Bukavu à la radio Maendeleo et Mama radio.

Thèmes des émissions :

– Les modes d’acquisition de la terre.

– L’enregistrement des enfants à l’état civil.

– La dot et le rachat.

– Les droits des enfants.

– L’héritage en droit congolais.

– La protection légale du droit à l’héritage de la femme congolaise.

– Le harcèlement sexuel.

– les droits des enfants nés hors mariage.

Autre activité réalisée

Suivi de l’évolution des activités de construction des cliniques juridiques de Kaziba et d’Idjwi pour le compte du projet PRVBG financée par la GIZ.

PILIER RÉINSERTION SOCIO-ÉCONOMIQUE

Prise en charge en hébergement transitoire

– A la Maison Dorcas, 65 bénéficiaires ont été pris en charge dont 33 adultes et 32 dépendants.

– A Kinshasa, 5 personnes dont 5 survivants des violences sexuelles  et 1 bébé ont été prises en charge au Safe house cette semaine.

– A Luhwinja, 60 bénéficiaires soit 30 professionnels  et 30 Ados continuent à être  pris en charge au quotidien par le projet.

Apprentissage

– A la maison Dorcas, les formations ont été organisées en faveurs de 80 bénéficiaires dont 17 en alphabétisation, 24 en coupe et couture, 17 en savonnerie, 13 en pâtisserie, 9 en informatique (et dans les formations transversales dont maroquinerie et  bijouterie.

– A Kamituga, 30 professionnels de sexe  et 30 adolescents  dont 22 filles et 8 garçons suivent les formations des métiers en coupe et couture et en menuiserie.

– A Luhwinja, 13 professionnels de sexe  et 22 adolescents  suivent la coupe et couture,  17 professionnels de sexe  et 8 adolescents  (4 filles et 4 garçons)  suivent  la formation en agro pastorale.  2 agents psycho sociaux dont 1 psychologue clinicien du partenaire technique et une assistante psycho sociale  suivent une formation avec l’appui technique du psychologue du LEAD sur : l’harmonisation des outils et la qualité des soins psychologiques,

– A Kinshasa, Les survivantes présentes à la clinique continuent à suivre les formations organisées 2 en couture 1 en Alphabétisation 5 survivantes ont continué à suivre les vidéos sur la formation en pâtisserie.

Promotion

  • Mutuelles de solidarité (MUSO)

Les différentes Mutuelles de Solidarité poursuivent leurs activités de routine dans les différents axes sous la supervision  et l’accompagnement des différents animateurs. Soulignons qu’il a été mis en place un comité d’un réseau des Muso à Kamanyola qui est composé de 9 membres. Comme défis, il y a manque du matériel comme la calculatrice, cahiers des registres et caissette. Soulignons que la caisse bleu est encore vide.

Nous avons suivi les activités au total 97 Mutuelles de solidarité réparties entre Kavumu, Katana, Kalehe, Kamanyola, Katogota, Luvungi, Bwegera, Kaziba, Kamituga, Luhwinja, Mulamba et Bulenga. Nous avons atteint par la meme occasion, 2.499  personnes dont 242 hommes et  2257 femmes dans leurs assemblées générales.

La situation financière se présente comme suit :

Caisse verte

Total caisse verte montant disponible avant toute intervention : 9.253.930   FC

Remboursement de la période : 3.683.800 FC

Cotisation de la période :         1.315.700 FC

Total caisse verte :                     6.925.730  FC

Le crédit octroyé :                   5.887.000

FC à 115 membres dont 98  femmes et 17 hommes

Caisse rouge (Caisse d’assistance) 

Montant disponible :                    927.750   FC

Cotisation de la semaine : 443.100 FC

Total caisse rouge :   688.100  FC

Assistance :                    375.800

FC à  17  personnes dont 14 femmes et 3 hommes

  • Centres Nobelas

Les bénéficiaires en saponification et soins de beauté ont commencés avec l’identification de lieu pour les 2 nouveaux points de vente qui doivent être ouvert.

  • Activité Génératrice de Revenue (AGR)

A Kamituga, 1 AGR visitée.  Le parent  visité  a déjà remboursé 1 seule fois et ses activités stagnent pour cause de maladie, ayant honoré une facture des soins médicaux de  40$, il est parvenu à acheter pour son fils;  3 culottes et 3 chemises pour 18 000FC et  1 paire de soulier de 5000FC.  Au courant de la semaine  7 AGR  dont 4 de nouveaux parents  subventionnés, 3  des anciens bénéficiaires réinsérés dont 1 garage de mécanique    à Kibuti et 2 restaurants.

La plupart des  activités génératrices des revenus pour les nouveaux parents subventionnés sont orientées dans le petit commerce (vente poissons, farine de maïs et/ou manioc,….) associé au petit élevage.). Jusqu’au 22 Octobre 2020  les remboursements s’élèvent à un montant de 1367.300 FC.

– Dans l’Axe Sud, au total 22  AGR individuels ont été visitées et 12 projets communautaires. De façon générale, nous faisons le constat selon lequel les activités des bénéficiaires évoluent bien.

– A Kaziba, des AGR, ont été visitées par l’équipe de fondation qui était en mission.

– A Luhwinja, 8 AGR  dont 1 d’un nouveau parent  subventionné, 1 AGR pour une ancienne PS réinsérée, 1 AGR d’agropastorale  pour une ancienne parent , 5  des anciens bénéficiaires réinsérés dont 2 garages de mécanique à Kibuti et à Lubanda, 1 restaurant à Lubanda, 1 Atelier de vannerie à Kibuti et 2 ateliers de coupe et couture à Kaneke et à Lubanda.

La plupart des  activités génératrices des revenus pour les nouveaux parents subventionnés sont orientées dans le petit commerce (vente poissons, farine de maïs et/ou manioc,….) associé au petit élevage. Jusqu’au 08 Octobre 2020  les remboursements s’élèvent à un montant de 1.331300 FC.

Production agropastorale

– A Luhwinja, 25 apprenants poursuivent de pratique de labour et de repiquage des choux et amarantes dans leur jardin d’apprentissage.

– Dans les axes Nord et Sud, autour de 100 Kgs des aubergines ont été récoltés dans les champs  et acheminés à  la maison Dorcas, des activités de semis des cultures vivrières (haricots, maïs, soja) ont été clôturées dans les champs, les activités de sarclage dans les champs.

– Dans l’Axe Nord : 123 bénéficiaires ont été formées sur les méthodes de lutte phytosanitaire, les approches agro écologiques et entretien des différentes  cultures.

– A Kaziba, les bénéficiaires ont été accompagnées dans leurs activités habituelles, sarclage, récolte des tomates.

Protection de l’enfance

– Dans la Maison Dorcas,  en scolarisation, 45 élèves pris en charge par la Maison Dorcas ont reçu les kits scolaires et les uniformes. A l’aire de jeux, 55 enfants ont été pris en charge dont 34 filles et 21 garçons. Parmi ces enfants, 25 sont venus du projet SVS et 30 sont de l’internat de l’aire de jeux.

*  A Kamituga Poursuite des enseignements  au CRS CREMETRAL avec l’identification par le partenaire technique conjointement avec CREMETRAL de 30 nouveaux élèves au Niveau 1 dont  20 filles et 10 garçons.   La moyenne des présences  est de: 477   présences au total dont 267 pour les filles et 210 pour les garçons. 3 entretiens  à l’intention des enfants lord de rassemblements au CRS sur le thème; » Propreté » et  1 réunion pédagogique tenue par le directeur du CRS à l’intention des enseignants, le 19/10/2020 sur le thème: « répartition des matières année 2020-2021 » Encadrement des élèves par  chants et danses  folkloriques depuis l’ouverture de l’année scolaire 2020-2021 Poursuite de la distribution des kits scolaires en faveur des enfants du CRS et du secondaires sortis du CRS édition 2019- 2020.

– A Luhwinja, 65 enfants dont 30 filles  encadrés  pendant les récréations à travers des jeux tels que les jeux de cordes, le sombi; cartes et de petits ballons.

Coordination

– Une réunion entre la Maison Dorcas et le projet Bijouterie pour débattre des lignes de collaboration.

– Les termes de référence pour le renforcement des capacités des formatrices en coupe et couture ont été signés et le lancement prévu cette semaine à partir du 27 octobre pendant 3 mois.

–  Suivi des acquisitions en matériels et autres intrants de formation avec la logistique a été effectué.

– Participation à une formation portant sur la gestion et la  coordination organisée par le bureau du programme.

– Participer à une réunion avec le PCA de la Fondation Panzi.

– Travail avec le bureau du Fonds Social sur le budget du PRVBG et le chronogramme final des activités.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *