RÉALISATIONS DES PILIERS DU 21 AU 27 SEPTEMBRE 2020

6 Oct
0

RÉALISATIONS DES PILIERS DU 21 AU 27 SEPTEMBRE 2020

PILIER MÉDICAL

117 survivantes des violences sexuelles ont été soignées par le pilier médical, au cours de la semaine du 21 au 27 septembre. Ces cas sont repartis, en fonction de leurs zones de prise en charge, de la manière suivante : 1 à cas à Nyangezi, 27 à Fizi (dont 21 pour le projet PRVBG du consortium Umbrella et 6 pour Projet d’urgence NCA), 19 à Nundu, 3 à Katana, 13 à Lemera (dont 12 pour le projet PRVBG/Umbrella et 1 PEP), 2 à Bulenga, 3 à Mbinza-Météo (dans la ville de Kinshasa), 2 à Kaniola, 9 à Lulingu, 15 à Minova et 23 à l’Hôpital de Panzi. De ces patientes, 40 sont arrivées dans les structures dans le délai des 72 heures et étaient éligibles à la prévention à travers le kit PEP.

Quant aux cas de pathologies urogénitales, 9 patientes souffrant de prolapsus et 27 patientes porteuses de fistules urogénitales ont été opérées, dont 4 à Panzi et 23 à Yambuku, pour les cas de fistules. Notons que cette semaine, 2 cas de prolapsus ont été référés et envoyés à Panzi pour  chirurgie.

En outre, 35 accouchements ont été dirigés, dans les centres hospitaliers ruraux (28 à Mulamba et 7 à Bulenga), dont 10 par césarienne en urgence.

– 55 malades reçus en ambulatoire (avec 70% pour paludisme simple, fièvre typhoïde et gastro syndrome grippal): 13 à Mwana, 7 à Kamituga, 10 à Mulamba et 25 à Bulenga.

– 25 patients traités en hospitalisation, dont la majorité des cas pour gastro-entérite aiguë fébrile et paludisme grave : 1 à Kamituga, 2 à Mwana, 10 à Mulamba et 12 à Bulenga.

Autres activités du pilier médical

  • L’équipe PEP est en tournée pour prépositionner les kits PEP dans les structures sanitaires rurales: 61 kits à Walungu et 61 déjà remis dans 15 structures sur 20 prévues dans la ZS de Katana.
  • 14 infirmiers anesthésistes ont clôturé la formation à Panzi,en techniques de l’anesthésie loco-régionale et des brevets de participation leur ont été délivrés. Ces prestataires vont regagner leurs formations sanitaires rurales et mettre en pratique les compétences acquises pour améliorer les services offerts aux communautés.

PILIER LÉGAL

Cette semaine, 130 nouvelles demandes d’assistance ont été reçues par le pilier légal, dont 18 cas de violence sexuelle, 107 cas de violences basées sur le genre et 5 cas fonciers. En tout, 40 dossiers ont été clôturés par conciliation des parties en litige, dont 39 dossiers de violence basée sur le genre, et 1 dossier foncier tandis que les dossiers de violences sexuelles ont été confiés aux avocats pour initier des actions en justice.

Quant au suivi judiciaire, il a fait l’objet de 37 dossiers devant les instances judiciaires compétentes tant civiles que militaires (polices, parquets, auditorats, cours et tribunaux). Parmi ces dossiers, 3 jugements de condamnation ont été obtenus : au Tribunal pour enfant et à la cour d’appel de Bukavu.

A Bukavu

16 dossiers suivis dont 3 au parquet près le Tribunal de grande instance de Bukavu, un dossier plaidé et pris en délibéré au Tribunal de paix de Bukavu, un dossier pendant au tribunal pour enfant de Kadutu (renvoyé au 08 octobre 2020), 5 dossier au Tribunal de Grande Instance de Bukavu (1 dossier attend la fixation de la date d’audience, 1 autre a été renvoyé et 3 dossiers ont été plaidés et pris en délibéré). 1 dossier a été introduit au parquet de grande instance de Kavumu.

3 jugements ont été obtenus, parmi lesquels la condamnation du prévenu à 4 ans de servitude pénale principale et au paiement des dommages-intérêts évalués à 300.000 Fc. Dans le deuxième dossier jugé, le prévenu a été condamné à 20 mois de servitude pénale et aux dommages-intérêts de 3000$ payables en francs congolais, alors que, dans le troisième dossier l’enfant en conflit avec la loi a été réprimandé et le civilement responsable condamné aux dommages-intérêts de 4.000.000 francs congolais.

A Kabamba

2 dossiers introduits à police.

A Uvira

1 dossier suivi au Tribunal de paix d’Uvira.

A Idjwi sud

1 dossier introduit au Tribunal de paix Idjwi.

A Shabunda

3 dossiers ont été introduits à la police.

A Idjwi Nord

1 dossier pendant au Tripaix Idjwi a été plaidé et pris en délibéré.

A Luhwindja

1 dossier qui a été transféré par la police à Kamituga pour poursuite de la procédure.

A Lemera

12 dossiers dont 10 dossiers en instruction au Tribunal de paix d’Uvira et 2 dossiers ont été transmis au parquet.

Sensibilisation communautaire

24 séances de sensibilisation ont été organisées en vue d’une information plus large sur des thématiques de droit. 1085 personnes ont été touchées dont 392 hommes, 578 femmes, 55 filles et 60 garçons.

Les thèmes abordés :

– Les violences basées sur le genre.

– Le délaissement d’enfants.

– Le droit de la femme à l’héritage

– L’obligation alimentaire.

– Les ayants droit à l’héritage.

– Les violences conjugales.

– La facilitation de l’accès à la justice aux survivants des VSBG.

– La gestion commune des biens du ménage.

– L’élimination de la discrimination à l’égard de la femme.

– Les facteurs influençant les violences sexuelles dans la communauté …

A ces sensibilisations ont été jointes 8 émissions radio en vue de toucher un plus grand nombre des personnes. Ces émissions ont été produites, diffusées et/ou rediffusées dans l’axe Idjwi nord à la radio Obuguma ; dans l’axe Uvira à la radio le messager du peuple ; dans l’axe Kamituga à la radio Salama ; dans l’axe Shabunda à la radio Mutula ; dans l’axe Miti-Murhesa à la radio Gorilla ; dans l’axe Kaziba à la radio RTNK et Umoja et dans l’axe Idjwi-Sud à la radio Kalinga.

Thèmes des émissions :

– La discrimination.

– L’abandon de famille.

– Le mariage civil.

– La protection du conjoint survivant.

– L’obligation alimentaire.

– Le rôle de la clinique juridique dans le contexte des violences sexuelles et celles basées sur le genre.

– Les Violences sexuelles.

– La succession en droit congolais.

– La différence entre la dot et le rachat.

Autres activités réalisées

  • Une mission de supervision a été réalisée à la clinique juridique de Shabunda dans le cadre des activités du Programme intégré d’appui holistique (PIAH).
  • Suivi de l’évolution des activités de construction des cliniques juridiques de Kaziba et d’Idjwi à travers l’appui financier de la GIZ.
  • Une formation des paras juristes et les représentants des différentes couches de la population locale s’est tenue à Idjwi sud sur les innovations du code de la famille, l’organisation et compétences judiciaires ainsi que la procédure civile et pénale en droit congolais.
  • Dans le cadre du projet PRVBG-Centre d’excellence, une descente conjointe avec le greffe du TGI Kavumu a été effectuée à la prison de Kabare afin de vérifier si les prévenus dans les dossiers qui feront l’objet de l’audience foraine prochaine sont effectivement en détention ou en liberté. A cet effet, il a été constaté que 15 détenus sur 18 dossiers déjà disponibles sont en détention.
  • Une sensibilisation des OPJ, greffiers et avocats/défenseurs judiciaire s’est tenue à Kalehe centre sur deux thèmes à savoir l’accès des victimes des violences sexuelles et la protection de victimes et les témoins en matière de violence sexuelle.

PILIER DE REINSERTION SOCIO ECONOMIQUE

Prise en charge en hébergement transitoire

  • A la maison Dorcas

On a hébergé  85 bénéficiaires dont 32 enfants et 1 dépendant. Toutes ont été servies en nourriture et en kits d’hygiènes. La semaine a été aussi marquée par les préparatifs de la rentrée scolaire 2020.

  • A Kinshasa

9 personnes ont été hébergées à la clinique dont 7 SVS et 2 bébés.

  • A Kamituga

Les élèves du CRS/APEF sont  toujours encadrés par l’équipe psychosociale et le corps enseignant dans  la colonie des vacances.  L’objectif  poursuivi est de leur éviter le vagabondage et le retour vers les carrés miniers. Ces activités consistent à occuper les enfants par des cours de rattrapage  dans les premières heures et ensuite par des activités   récréatives, éducative (ex. une classe promenade, des matchs de football interclasses pour les équipe féminines et masculines des élèves du CRS) sont organisé par l’équipe psychosociale en compagnie du corps enseignant.                                                                                                                                                         En moyenne 95  enfants du CRS dont 25 garçons et 70 filles sur les 118 élèves du CRS continuent d’être nourris au quotidien par le projet.

Apprentissage

  • Dans l’Axe Sud

30 bénéficiaires ont été formées en alphabétisation, 51 en coupe et couture et 20 en vannerie.

  • A Bulenga

32 bénéficiaires ont été formées en alphabétisation.

  • A Kamituga

60 bénéficiaires (soit 30 PS et 30 Ados) suivent  les formations dans nos centres de formation et sont nourris au quotidien par le projet,   parmi lesquels 13 PS et 22 ados suivent la coupe et couture et 17 PS et 8 ados (4 filles et 4 garcons)  suivent  la formation en agro pastorale.

25 bénéficiaires, PS et Ados confondus, de la filière agropastorale, ont suivi une sensibilisation dans une séance de psychoéducation sur la sexualité saine et responsable par l’équipe psychosociale, dans l’objectif de prévenir les cas des infections sexuellement transmissible qui sont courantes dans la communauté. Ce même groupe de 25 bénéficiaires ont suivi une sensibilisation sur la clinique juridique, sa localisation, ses objectif et son rôle dans la communauté.

  • A la Maison Dorcas

77 bénéficiaires ont suivies  régulièrement les formations (alphabétisation, coupe et couture, savonnerie et  pâtisserie).

  • A Kinshasa

12 filles poursuivent les formations : 3 en couture, 3 en alphabétisation, 1 en perruque et 5 en pâtisserie.

  • A Luhwinja

60 bénéficiaires (30 PS et 30 Ados) suivent  les formations dans nos centres de formation et sont nourris au quotidien par le projet. Parmi ces bénéficiaires (13 PS et 22 ados) suivent la coupe et couture et 17 PS et 8 ados (4 filles et 4 garçons)  suivent  la formation  dans la filière  agro pastorale.

A côté du premier labour effectué dans les champs des pratiques agropastorales, les apprenants de cette  filière  ont procédé à l’épandage du fumier pour préparer le semis   des amarantes. 34 bénéficiaires  de la filière  coupe et couture ont suivi une séance de  sensibilisation  psychoéducation sur la sexualité saine et responsable dans l’objectif de prévenir les cas des IST qui sont ce dernier  temps courant dans la communauté

  • Les activités récréatives (projection film, promenade, match de foot,…) dans le cadre de colonie des vacances ;
  • A Kamituga

Les activités ont démarrés  le  Vendredi 18 Septembre 2020 et prennent fin le 3 Octobre 2020 avec la remise des kits scolaires 2020-2021 aux enfants du CRS.

La formation en métiers se poursuit normalement. Pour la coupe et couture, la formation est au chapitre de la confection d’une chemise tandis que pour la menuiserie, c’est l’assemblage Tenon mortaise.

Sur le plan pédagogique les cours de  mathématique, de français et de culture générale sont donnés par les enseignants en guise de récupération du temps perdu lors du congé imposé par la pandémie du Covid19.

  • Dans l’Axe sud (Kamanyola – Katogota – Luvungi – Sange)

– 49 bénéficiaires ont été formés en coupe et couture parmi lesquels 3 hommes et 46 femmes.

– 27 bénéficiaires ont été formées en alphabétisation et 21 en vannerie.

Promotion

  • Mutuelles de solidarité (MUSO)

Nous avons suivi au total 85   Mutuelles de solidarité, répartis entre   les différents Axes à savoir : Kaziba;  Mulamba,  Kamanyola, katogota, luvungi Bwegera, Kavumu, Katana, Kalehe,  Bulenga, Kamituga et  Luhwinja.

Nous avons atteint 2069  personnes dont 206 hommes et  1863   femmes dans les assemblées générales.

La situation financière se présente comme suit :

– Caisse verte :

Total caisse verte montant disponible avant toute intervention : 6.267.100   FC

Remboursement de la semaine :             2.911.300   FC

Cotisation de la semaine :        1.824.100   FC

Total caisse verte :                6.934.500   FC

Le crédit octroyé :                5.738.500   FC

– Caisse rouge (Caisse d’assistance) :

Montant disponible :          952.200   FC

Cotisation de la semaine : 496.600 FC

Total caisse rouge :                   763.900   FC

Assistance :                      96.500   FC

  • Association villageoise d’Epargne et de Crédit (AVEC)

A Katana et Bunyakiri, dans les AVEC, l’on a acheté 3 669 parts sociales pour une valeur de 2120$. Le crédit moyen, donné à 71 membres, est de 28$.

Le nombre des parts achetées par les membres est de 10038 dont la valeur nette d’épargne est d’USD 6054. Le nombre de crédits accordés sur fond est de 4.702.

  • Centre Nobella (Point de production et de vente) :

Un contact permanent avec les femmes affectées dans les différents centres Nobelas est conservé pour nous assurer du suivi de leurs activités.

  • Activité Génératrice de Revenue (AGR)

Dans l’axe Sud

15 AGR ont été visitées, dont 5 communautaires  et 10 individuelles constantes. Elles évoluent toutes bien.

A Kamituga

3 AGRs visitées: 1 en saponification, 1 atelier de la coupe et couture et 1 AGR d’un parent ayant reçu la subvention récemment.

Au sein de l’AGR du  parent ayant reçu la subvention, les activités sont en bonne marche, elle vend les cossettes  maniocs. A part ses 4 remboursement soit  (Avril, Mai, Juin et Juillet), elle a loué un champ à  20$, et a acheté  des Chaussures  de 3.000FC pour son enfant,  6 plateaux pour 6.000FC; 4 fripes pour 12.000FC; et 2 bâches pour  36.000FC.

A Luhwinja

9 des  AGR de nouveaux parents  subventionnés  suivies dans les ménages  de Ndola, Cidubo, Kabaga et Kibuti.

5 AGR des anciens bénéficiaires réinsérés, dont 2 garages de mécanique à Kibuti et  Lubanda, 3 ateliers de coupe et couture à Kibuti, Kaneke et Lubanda et 1 restaurant à Lubanda, ont également été suivis.

Les nouveaux parents subventionnés, qui ont investi dans l’agropastoral, n’ont pas encore commencé le processus de remboursement. La plupart des  activités génératrices des revenus pour les nouveaux parents subventionnés sont orientées dans le petit commerce (vente poissons, farine de maïs et/ou manioc,….) associé au petit élevage.

Production agropastorale

  • Dans l’Axe Nord

Il y a eu une sensibilisation des bénéficiaires sur la rédaction des business plan, visite des champs des bénéficiaires, semi des haricots, distribution des semences des haricots et récolte de 300 kg de choux.

  • A Kaziba

– Labour sur une surface de 10 m*20m.

– Distribution aux bénéficiaires des plus de 750 plants d’aubergine à repiquer dans leurs champs.

– Suivi de 35 champs, formation sur le tuteurage des haricots avec corde.

– Formation sur l’élaboration des business plan.

– Repiquage de 210 plans d’aubergines, arrosage des plans d’aubergines.

– 50 femmes ont bénéficiées des semences des haricots.

  • A Bulenga

L’élevage des dindons évolue bien ainsi que la culture des aubergines et des maniocs, les activités de labour et de semi des haricots, arachides et maïs.

Amélioration de l’habitat

En date du 25 de ce mois, les 42 abris qui étaient en construction ont été achevés et livrés aux bénéficiaires. Une cérémonie de remisse officielle des clés a été organisée à Kavumu, avec la participation personnelle du Prix Nobel Dr Denis Mukwege.

Protection de l’enfance

  • A Luhwinja

– Les activités récréatives sont orientées dans le cadre de la colonie de vacance encadré par l’équipe psychosociale, le corps enseignant et l’animateur au projet. Un match de football interclasse a été organisé pour les élèves filles du CRS, une sélection des élèves filles du niveau 1 et 2 s’est opposé à l’équipe des élèves filles du niveau 3 du CRS/APEF dans l’objectif d’occuper les enfants pendant ce temps de vacances afin d’éviter le vagabondage et le retour vers les mines.

– 22 adolescents et professionnelles de sexe  de la filière agro pastorale, dont 4 garçons,  ont été dans leur champ des pratiques pour l’épandage d’engrais, et la préparation des plates bande en prévision de semi des amarantes, lot des matériels que nous continuons à attendre.

Partager
Classés dans :,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *