Une audience foraine en vue de juger des auteurs des violences sexuelles à Baraka

7 Oct
0

Une audience foraine en vue de juger des auteurs des violences sexuelles à Baraka

21 prévenus, accusés de violences sexuelles, seront jugés ce vendredi 9 octobre 2020, aux termes d’une audience foraine organisée à Baraka, dans le territoire de Fizi, par le Tribunal de Grande Instance d’Uvira.

Cette audience foraine, met aux prises 21 personnes venues des localités de Lubichako, KimbiLulenge, Misisi, etc., et  des victimes qui se sont constituées parties civiles, en vue revendiquer la réparation des préjudices leur causés par les prévenus.

Elle se tient dans une zone particulièrement caractérisée par des violations flagrantes des droits humains. En effet, le territoire de Fizi est une entité minière au centre de plusieurs exactions commises, tant par des militaires, des groupes armés ainsi que des civils.

Ainsi, au vu de son caractère pédagogique et répressif, l’audience  foraine de Baraka vise à décourager tout citoyen qui s’évertuerait à commettre des délits, et restaurer le respect de la loi par tous. Selon Me Christian Mwanza, avocat des victimes et parties civiles, cette politique de justice de proximité est un son d’alerte que la justice est opposable à tous.

Joint par la Radio Okapi, ce lundi 5 octobre, cet avocat des parties civiles a affirmé que l’objectif de ce déplacement du Tribunal de Grande Instance d’Uvira, en dehors de son siège traditionnel, est« orienter la population à ne plus commettre le crime de viol, surtout qu’il y aura des condamnations ».

Cet exercice judiciaire est appuyé financièrement par le consortium Umbrella, où intervient la Fondation Panzi, en compagnie de deux autres organisations de défense des droits humains, SARCAF  et Héritiers de la Justice, à travers les fonds du Fonds Social de la RDC.

Outre l’appui financier pour l’organisation de ces chambres foraines, la Fondation Panzi a également mis à la disposition des victimes, un avocat issu de sa Clinique Juridique, Me Patrick Bigomba, qui dans cet exercice,  œuvre aux côtés de Me Christian Mwanza de Héritiers de la Justice.

Commencé le 30 septembre 2020, ce marathon judiciaire se conclura, ce vendredi 9  octobre, par le prononcé des verdicts.

Partager
Classés dans :,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *