Le Professeur Denis Mukwege Immortalisé à L’université de Liège

Le travail du docteur Denis Mukwege envers les survivantes de violences sexuelles reçoit une reconnaissance internationale et pérenne. Afin de couronner le combat du vaillant gynécologue, l’Université de Liège, en Belgique, crée la Chaire Internationale Mukwege.
Cette initiative lancée ce lundi 7 mai 2018 met en place une plate-forme pluridisciplinaire axée sur les violences faites aux femmes et aux filles lors de conflits armés.

Très engagé dans la reconstruction morale et physique des femmes, mais également des hommes victimes de ces conflits armés récurrents en RDC depuis deux décennies, le docteur Denis Mukwege vit aujourd’hui dans l’enceinte de son Hôpital, après que l’on ait tenté de l’assassiner en 2013. En effet, il devient malgré lui le témoin de la barbarie humaine qui secoue l’Est de son pays, il répare sans relâche des enfants, des mamans et même des bébés dont l’appareil génital a été totalement détruits par des violeurs issus de groupes armés dont les nationalités sont multiples.
En dressant des comptes rendus de ce qu’il voit, il devient dérangeant car il dépeint une réalité meurtrière et un génocide que l’on veut cacher. Un génocide pour le cobalt, l’or et d’autres matières premières présentées dans le sol congolais et qui génèrent des sommes pharamineuses.

Le docteur a choisi de ne pas courber l’échine et de faire de la lutte contre les injustices et l’impunité son combat. Le combat de sa vie.
Ce combat lui vaut d’être régulièrement primé à l’international. Pour immortaliser l’œuvre de celui que l’on nomme « l’homme qui répare les femmes », la Chaire internationale Mukwege, du Centre d’Expertise en Psycho traumatismes et Psychologie légale de l’Université de Liège, demande à tous les établissements universitaires ayant déjà récompensé le travail courageux du docteur de coopérer sur cette nouvelle plateforme.

Cette chaire a pour mission d’améliorer le mécanisme d’anticipation et de suivi des survivantes. A cet effet, elle prévoit d’organiser une conférence internationale chaque année dans une université partenaire en commençant par l’Université de Liège pour l’an 2019.
Figure de référence dans la lutte contre les viols et les violences faites aux femmes, le Professeur Mukwege fait également un travail scientifique remarquable sur le « Viol utilisé comme arme de guerre ». Son labeur lui a valu plusieurs doctorats décernés par des institutions de hautes renommées, tant dans le monde francophone qu’anglophone. Suite à la parution d’un livre plaidoyer, une plate-forme intercontinentale pour les victimes a été mise en place.

« Un vrai leader ne s’autoproclame pas. Il est le fruit de son engagement pour l’accomplissement des aspirations de son peuple », déclare le docteur Denis Mukwege.CP_Chaire Mukwege)

partager cet article
Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0