Fabre soutient «l’homme qui répare les femmes»

  • Le Dr Denis Mukwege et Pierre-Yves Revol. / Photo Damien Cabrol

La Fondation Pierre Fabre soutient «l’homme qui répare les femmes»

C’est l’homme qui répare les femmes. C’est ainsi que le Dr Denis Mukwege est connu dans le monde entier pour son travail de chirurgie réparatrice auprès des victimes de violences sexuelles dans la République démocratique du Congo (RDC).

Ce chirurgien gynécologue, activiste mondial militant pour les droits de la femme et l’éradication du viol comme arme de guerre, nominé deux fois pour le Prix Nobel de la paix, qui a obtenu de nombreux prix internationaux dont celui des Droits humains de l’ONU, celui pour la prévention des conflits de la Fondation Chirac en 2013 et le prix Sakharov du Parlement européen, était à Castres mercredi pour rencontrer les membres du conseil d’administration de la Fondation Pierre Fabre qui agit pour l’accès aux soins de qualité dans les pays en voie de développement, notamment en Afrique.

Assistance médicale et psychologique

Nommé dans la liste des « 100 citoyens les plus influents du monde » par le magazine du Time, le fondateur de l’hôpital Panzi où il a soigné, depuis 1999, près de 50 000 femmes victimes de violences sexuelles, le Dr Denis Mukwege venait chercher l’aide de la Fondation Pierre Fabre pour développer ses centres qui offrent une assistance médicale, psychologique, juridique et socio-économique sur d’autres zones de conflits ou de guerre comme en République de Centrafrique, en Guinée, au Burundi ou dans le nord du Mali.

« Je suis venu présenter un projet de soutien à un modèle de prise en charge holistique des femmes victimes de violences sexuelles. À Panzi, ce modèle de guichet unique fonctionne déjà très bien et je voudrais développer ce modèle à d’autres endroits. Et notamment à Bulenga où on a construit un autre centre grâce à des fonds que j’ai obtenus suite à des prix, explique le Dr Denis Mukwege à la tête d’une fondation qui porte son nom. Mais ce centre a besoin d’un coup de pouce pour une prise en charge correcte et globale. Et j’ai besoin de la Fondation Pierre Fabre pour ce coup de pouce ».

C’est la réputation de la Fondation Pierre Fabre « connue pour son travail médical, son soutien dans beaucoup d’activités pour l’amélioration de l’accès aux soins » qui a poussé le Dr Mukwege à lui demander de l’aide. « Je suis très heureux de pouvoir rencontrer son conseil d’administration », continue le chirurgien qui n’a pas hésité à mettre sa vie en danger pour dénoncer des crimes commis par le gouvernement de la RDC. « Dans les zones de conflit, les batailles se passent sur le corps des femmes. Je suis témoin d’atrocités commises contre les femmes et je ne pouvais pas rester les bras croisés. Nous voyons ce que même un œil de chirurgien ne peut pas s’habituer de voir », explique-t-il.

Pour plus d’Information cliquez ici…

https://www.ladepeche.fr/article/2017/12/08/2700529-fondation-pierre-fabre-soutient-homme-repare-femmes.html

partager cet article
Share on Facebook26Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0