RÉALISATIONS DES PILIERS DU 28 SEPTEMBRE AU 4 OCTOBRE 2020

8 Oct
0

RÉALISATIONS DES PILIERS DU 28 SEPTEMBRE AU 4 OCTOBRE 2020

Au sein de la Fondation Panzi, la prise en charge des bénéficiaires est faite suivant le modèle dit modèle holistique de Panzi, ou One Stop Center. Ce modèle multisectoriel prend en compte les quatre besoins primordiaux, traduits en termes de piliers, concourant au rétablissement intégral du patient. Il s’agit du pilier de prise en charge médical, du pilier d’assistance psychosociale, du pilier d’accompagnent juridique et judiciaire ainsi que du pilier de réinsertion socioéconomique.

Le bilan des différents piliers du modèle holistique de Panzi, pour la semaine du 28 septembre au 4 octobre 2020,  ci-bas présenté.

PILIER MÉDICAL

43 survivants de violences sexuelles, dont 2 hommes et 3 enfants de moins 14 ans, ont été pris en charge par le pilier médical, au cours de la semaine du 28 septembre au 4 octobre 2020.

En fonction des zones de prise en charge, 1 cas a été reçu au Centre Hospitalier de Bulenga, 8 à Lemera (5 à travers le projet PEP et 3 par le consortium Umbrella), 1 à Nyangezi, 1 à Mbinza-Meteo, 2 à Kalemie, 5 à Kimbi-Lulenge, 7 à Fizi et 18 à l’Hôpital de Panzi.

Notons que 19 de ces patients sont arrivés dans le délai de 72 heures, et ont bénéficié de la prévention au PEP.

Accouchement et prise en charge des pathologies urogénitales

– 35 accouchements ont été dirigés au sein de deux centres hospitaliers ruraux (5 à Bulenga et 30 à Mulamba), dont 7 par césariennes indiquées pour macrosomie fœtale et itérative.

– 6 patientes porteuses de fistules urogénitales ont été opérées à Panzi.

– 1 patiente avec prolapsus a été opérée à Panzi.

Il sied de signaler que 10 personnes ont adhéré aux différentes méthodes de Planification familiale à Kamituga (3 adolescents et 7 professionnelles de sexe) !

Autres pathologies et diverses activités

Outre les patients soignés à l’hôpital de Panzi, le bilan de la prise en charge des diverses pathologies se présente comme suit :

– 49 patients traités en ambulatoire : 18 à Bulenga, 12 à Mulamba, 14 à Kamituga et 5 à Mwana. Le paludisme simple, la fièvre typhoïde, le syndrome grippal et des parasitoses intestinales sont les pathologies les plus incriminées.

– En hospitalisation, 36 patients ont été reçus (30 Bulenga et 6 Mulamba), majoritairement pour paludisme grave forme anémique,  infections urogénitales aiguës sur grossesse compliquées de menace d’avortement, et d’accouchement prématuré, et  autres pathologies chirurgicales.

– La clinique mobile de Bulenga a sillonné 3 formations sanitaires de la zone de santé de Minova.

– La clinique mobile de l’Hôpital de Panzi est en pourparlers avec la zone de santé d’Idjwi en vue d’un partenariat de prise en charge médicale.

PILIER PSYCHOSOCIAL

Cette semaine, le service psychosocial a reçu 89 patients, dont 68 nouveaux cas et 21 patients venus répondre au rendez-vous pour le suivi psychologique. Parmi les nouveaux cas reçus, on compte 27 survivantes des violences sexuelles, 9 patientes de prolapsus et 4 mineurs.

Quant aux cas déchargés, 12 patients ont été évalués émotionnellement stabilisés, et ont rejoint leur communauté.

Réalisation des différents projets

  • Programme intégré d’appui holistique (PIAH) :

Réalisation de 18 séances d’écoute active auprès de 8 enfants des Centres de rattrapage scolaire, à Luhwindja et à Kamituga.

  • Les enfants de Panzi et d’ailleurs (EPA)

– Visite à domicile individuelle de 12 enfants SVS à Kavumu et Bunyakiri.

– Réalisation de 3 séances de psychoéducation, avec 9 tuteurs des enfants SVS, sur les signes du traumatisme chez les enfants et leurs conséquences à long terme sur la santé mentale.

  • Kamba moja

Réalisation de la thérapie Kamba Moja à Kavumu pour 30 bénéficiaires dont 15 adultes et 15 mineurs.

  • Prévention et réponse aux violences basées sur le genre (consortium UMBRELLA)

Formation des points focaux de Zone de santé de Shabunda et Lulingu (en territoire de Shabunda) sur la gestion des cas, les mécanismes de référencement et les outils de gestion de cas.

  • Projet Clinique Mobile

Formation des prestataires de soins de la zone de santé de Kalole (en territoire de Shabunda) sur la prise en charge psychosociale de cas de violences basées sur le genre.

  • Projet santé mentale

57 patients diabétiques ont participé aux activités de prise en charge en santé mentale dans les 2 centres de santé du BDOM dans la ville de Bukavu ( Muhungu et Labotte).

Coordination du pilier

– Participation à l’atelier organisé par le Fonds Social de la RDC sur les mécanismes de gestion de plaintes.

– Participation à la formation multisectorielle organisée par PHR (Physicians for Human Rights).

– Participation à une séance préparatoire d’une mission formative à Kalehe, dans le cadre du Projet de Réponse holistique aux survivant(e)s des violences sexuelles et basées sur le genre dans la zone de santé de Kalehe.

– Participation à la marche prévue le 01 Octobre pour la commémoration de 10 ans du rapport Mapping.

– Travail sur la fiche de suivi à domicile qui sera d’usage dans le pilier psychosocial à partir du mois prochain (novembre).

PILIER LÉGAL

Un total de 102 nouveaux cas en demandes d’assistance a été reçu par le pilier légal au courant de cette semaine. Parmi ces cas, 15 cas de violences sexuelles, 85 cas de violences basées sur le genre et 2 cas fonciers.

Notons que  les dossiers de violences sexuelles ont été confiés aux avocats pour étude, constitution des éléments des dossiers, rédaction des plaintes en vue d’une procédure judiciaire tandis que  30 cas de violences basées sur le genre ont été clôturés par conciliation des parties en litige.

Quant au suivi judiciaire, il a concerné 29 dossiers régulièrement suivis devant les instances judiciaires compétentes, tant civiles que militaires (polices, parquets, auditorats, cours et tribunaux),  dont 2 jugements de condamnation, obtenus respectivement au Tribunal de paix de Kamituga et au Tribunal de Grande Instance d’Uvira.

A Bukavu, 5 dossiers ont été  suivis dont 3 dossiers par devant le Parquet de Grande Instance de Bukavu et 2 à la Cour Militaire (deux dossiers qui demeurent en cours avec comme devoir, la comparution des victimes).

– A Uvira, 2 dossiers suivis dont 1 dossier jugé (par condamnation du présumé à 20 ans de servitude pénale principale, aux dommages-intérêts de 5000$ p et aux amendes de 800.000 Fc) et 1 dossier suivi au Tribunal de paix d’Uvira.

– A Idjwi sud, 1 dossier a été introduit au parquet près le Tribunal de paix d’Idjwi.

– A Kavumu, 2 dossiers ont été introduits en justice dont 1 au Tribunal de Grande Instance de Kavumu et 1 autre parquet près le TGI Kavumu.

– A Kamituga, des 2 dossiers suivis, on compte 1 introduit au Tribunal de paix de Kamituga et 1 dossier jugé au sein de la même juridiction par réprimande de l’enfant en conflit avec la loi et condamnation du civilement responsable, au paiement de 1.2000.000 FC des dommages-intérêts et aux amendes de 300.000 FC.

 – A Shabunda, 2 dossiers ont été introduits à la police.

A Lemera, 12 dossiers ont fait l’objet de suivi, dont 10 dossiers en instruction au Tribunal de Paix d’Uvira et Parquet de Grande Instance d’Uvira, et 2 dossiers ont été transmis au parquet et à l’auditorat militaire de garnison d’Uvira.

– A Kinshasa, 3 dossiers ont été accompagnés en justice pour audition et assistance des survivants. 1 dossier a été transféré au Parquet de Grande Instance Gombe, 1 autre par devant le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa Matete et 1 autre au Tribunal pour enfant de Kinshasa Ngaliema.

Sensibilisation communautaire

35 séances de sensibilisation sur des thématiques de droit ont été organisées en faveur de 1201 personnes, dont 303 hommes, 836 femmes, 22 jeunes filles et 40 jeunes garçons.

Les thèmes abordés :

– Les violences basées sur le genre.

– Le délaissement d’enfants.

– Les ayants droit à l’héritage.

– La facilitation de l’accès à la justice aux survivants des violences sexuelles et basées sur le genre.

– Les services offerts par la clinique juridique de Kabamba et l’importance de se l’approprier

– L’enregistrement des enfants à l’état civil.

– Le mariage précoce et ses conséquences.

– Eviter les conflits fonciers c’est préserver la paix sociale.

– L’héritage en droit congolais.

– Le mariage forcé.

– Les conséquences de l’absence du mariage civil.

– Les droits et devoirs de l’enfant.

– Les violences conjugales.

– La mission et les objectifs de la Fondation Panzi.

– Les violences physiques et  l’exploitation sexuelle.

– Les droits des enfants nés hors mariage.

– L’héritage de la femme.

A ces sensibilisations ont été jointes 10 émissions radio, produites, diffusées et/ou rediffusées dans divers axes : Idjwi nord (radio Obuguma), Uvira (radio le messager du peuple), Kamituga (radio Salama), Miti-Murhesa (radio Gorilla FM),  Kaziba (RTNK et Umoja FM), Idjwi-Sud (radio Kalinga) et Bukavu (radio Maendeleo et Mama radio).

Thèmes des émissions radio :

– La différence entre la dot et le rachat.

– Les modes d’acquisition de la terre et les mécanismes de leur protection.

– Les conflits fonciers liés aux limites parcellaires.

– Le mariage précoce et le mariage forcé.

– Femme travailleuse, connais-tu tes droits contenus dans le code du travail ?

– Le mariage civil.

– Les violences sexuelles.

Autres activités réalisées

  • Suivi de l’évolution des activités de construction des cliniques juridiques de Kaziba et d’Idjwi, financées par la Coopération allemande.
  • participation à la formation multisectorielle sur la collecte des éléments de preuves médico-légales des cas de violences sexuelles organisé par PHR, à travers le projet PRVBG-Centre d’excellence.
  • Poursuite des activités préparatoires de la chambre foraine prévue du 12 au 23 octobre 2020 à Minova.
  • Participation aux travaux préparatoires de la marche du 1er octobre 2020, organisés par le Bâtonnier, à l’intention des avocats travaillant dans les ONGs.
  • Marche du 1er octobre 2020 à l’occasion du dixième anniversaire du Mapping Report répertoriant les crimes les plus graves commis en RDC entre 1993-2003.

PILIER RÉINSERTION SOCIO ECONOMIQUE

Prise en charge en hébergement transitoire

65 bénéficiaires ont été pris en charge, dont 33 mères et 32 enfants (parmi lesquels 9 enfants non accompagnés). Au sein des centres de transit, les bénéficiaires reçoivent également de la prise en charge médicale et psychosociale.

Apprentissage

60 bénéficiaires ont participé à des formations.

56 suivent la formation en alphabétisation, dont 20 à la maison Dorcas et 36 à Bulenga, 10 font la pâtisserie, 10 la saponification et 20 coupe et couture. (La non-conformité de l’addition des chiffres est liée au fait qu’une bénéficiaire peut suivre plus d’une formation à la fois).

Le nouveau cours de formation sur la Santé de la Reproduction et celui de droit civil sont en cours d’intégration en faveur des bénéficiaires hébergés à la Maison Dorcas.

Promotion

Sensibilisation 

La sensibilisation cette semaine a porté sur le 1er octobre, jour que le peuple congolais a dû  se lever pour demander la mise en œuvre des recommandations du Rapport Mapping.

Mutuelle de solidarité (MUSO)

Les activités des Mutuelles de Solidarité se poursuivent dans les différents axes.

Au total 28 Mutuelles de solidarité ont été suivies, dont 13 à Kaziba, 8 dans l’axe Nord (Kavumu – Katana – Kalehe), et 7 dans l’axe Bulenga.  Il en ressort que 501 personnes, dont 15 hommes et 486 femmes, ont pris part aux assemblées générales de leurs MUSO.

Et la situation financière se présente comme suit :

  • Caisse verte :

Montant disponible dans la caisse verte avant toute intervention : 1.146.000 FC.

Remboursement de la semaine : 475.000 FC.

Cotisation de la semaine : 518.500 FC.

Total caisse verte : 2.139.500 FC.

Crédit octroyé : 625.000 FC à 15 membres dont 13 femmes et 2 hommes.

  • Caisse rouge (Caisse d’assistance) 

Montant disponible : 128.700 FC

Cotisation de la semaine : 87.000 FC

Total caisse rouge : 215.700 FC

Assistance : 54.000 FC à 10 personnes, dont 9 femmes et 1 homme.

  • Des plans d’affaire, pour la mise en place d’autres activités génératrices de revenu, sont en étude au pilier. Plusieurs projets des MUSO ont été suivis : des champs, l’élevage des dindons, etc.

Association villageoise d’épargne et de crédit (AVEC)

Les membres ont pu acheter 4608 parts sociales, avec une valeur de 3162 $USD, et ils ont octroyé 68 crédits de 2485 USD. Ils ont assisté 5 personnes avec 212 USD.

Centre Nobella (Point de production et de vente) 

Les 5 points de vente sont opérationnels dans la communauté.

Les activités de confection des masques ont été suspendues pour motif de rupture de stock des tissus pour l’activité. Ainsi, les 17 bénéficiaires ont rejoint les leurs dans les points de vente pour y poursuivre les activités en attendant que les matériels soient à nouveau disponibles.

 Activité Génératrice de Revenue (AGR)

14 AGR ont été suivies, dont l’élevage des dindons à Bulenga, le sarclage des haricots et la culture des poivrons à Bulenga, ainsi que 11 AGR suivi de l’axe Nord.

Il en ressort que toutes ces activités évoluent normalement.

Production agropastorale

Dans les trois axes ou la technique production agricole est pratiquée, les bénéficiaires sont dans la préparation de la saison culturale A.

Axe Kaziba :

  • Visite des champs des bénéficiaires.
  • Lutte phytosanitaire.
  • Labour sur une surface de 15mx15 dans le champ école.
  • Formation du Champ école portant sur le semis avec respect des écartements et le semis en ligne.

Axe Sud :   Préparation de la saison A.

Axe Nord :

  • Visites des champs des bénéficiaires.
  • Formation sur les techniques d’entretien des cultures (sarclage, binage, buttage, éclaircissage et tuteurage).
  • Labour et semis de soja à Lwiro.
  • Entretient de la culture d’aubergine.

Amélioration de l’habitat

La construction des maisons en faveur des bénéficiaires est en cours. Les 42 maisons sont en cours de construction dans l’axe Kavumu – Katana – Kalehe.

Protection de l’enfance

37 enfants ont été encadrés dont 23 filles et 14 garçons à l’espace amis d’enfant (l’Aire de jeux). Il s’agit de 30 enfants de la Maison Dorcas et 7 enfants des SVS à l’hôpital.

Partager
Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *