Communique de Presse sur la réfection du Tronçon Routier partant de l’UEA jusqu’au Pont Kamagema par la Fondation Panzi

L’état de la Route Nationale N°5 entre l’Université Evangélique en Afrique (UEA) et le Pont Kamagema à PANZI était devenu un casse-tête pour les usagers de ce tronçon du fait de son état de délabrement avancé.
Vu le retard qu’a pris la poursuite des travaux de réhabilitation de cette Route d’intérêt nationale, la hiérarchie de la Fondation Panzi, sous l’impulsion du Prof Docteur Denis Mukwege, a entrepris l’entretien de ce tronçon routier depuis la semaine passée.
Cette initiative du Médecin Directeur de Panzi, qui s’inscrit dans la logique d’auto-prise en charge (La Campagne du Gouverneur de Province TUJIKINGE), consiste à réduire les accidents parfois mortels, et les peines endurées par les usagers de ce bief construit en terre battue et que les pluies et le manque de travaux ont transformé en des trous béants, des rigoles provoquant des têtes d’érosion dans les avenues Kazaroho et Jean MIRUHO, et des nids de poules partout faisait la honte de tout passant.
Panzi, de part sa vocation altruiste, abrite un Hôpital dévoué à la prise en charge des pathologies urogénitales graves. Il héberge également la Maison Dorcas, qui est un centre de transit de la Fondation Panzi, ainsi que la Représentation national de VDAY, le couvent de la Communauté des Pères Xavériens, la Paroisse Catholique de Panzi, l’Université Evangélique en Afrique et nombreuses écoles primaires et secondaires où sont formés les futurs cadres de ce pays. Cependant, l’accès à cette partie de Bukavu était devenu cauchemardesque, vu l’état de la route.
C’est pourquoi, la Fondation Panzi a alloué des moyens à l’office des routes afin d’obtenir les services de son personnel et ses engins pour entretenir ce tronçon routier qui, du reste, constitue une de plus importantes entrées de la ville de Bukavu.
Ces travaux, partant de l’entrée principale de l’UEA, couvriront le tronçon qui dessert l’Hôpital et la Fondation Panzi en bouclant le Rondpoint Kamagema.
L’usage d’une route ne faisant l’objet d’aucune restriction, cet ouvrage servira de solution à la problématique de transport qui était devenue un ennui chronique pour la population fréquentant ou habitant cette partie de la ville.
Le travail de réhabilitation de ce bief, par la Fondation Panzi, est un appel à la modernisation de la RN 5 qui attend depuis des années la matérialisation des promesses des autorités Nationales.
Fait à Bukavu, le 30 avril 2018
Pour service de communication et de Plaidoyer

partager cet article
Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0