Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, null given in /htdocs/wp-content/plugins/pagination/pagination.php on line 345

Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, null given in /htdocs/wp-content/plugins/pagination/pagination.php on line 345
LE CENTRE CULTUREL NDARO HONORE LE DR MUKWEGE : Fondation Panzi

LE CENTRE CULTUREL NDARO HONORE LE DR MUKWEGE

18 Mar
0

LE CENTRE CULTUREL NDARO HONORE LE DR MUKWEGE

Ce samedi 16 mars 2019, le Centre Culturel Ndaro a décidé d’honorer le Dr Mukwege en lui rendant hommage.

Le Centre Culturel Ndaro est une association se conservation, de mise en lumière et de valorisation de la culture Bashi, ethnie d’origine du Dr Mukwege. En présence des différents chefs coutumiers de la région, cette activité riche en culture a célébré cette « Semaine culturelle avec le Prix Nobel de la Paix, Dr Denis Mukwege » .

Pour le Président du centre culturel, Shakulwe Konda, le Dr Denis Mukwege incarne véritablement les valeurs de la culture Shi. Lors de son speech, depuis le haut podium de la salle Monseigneur Kaningu où se tenait la cérémonie, le patriarche Konda n’a pas manqué d’appeler la population du Sud-Kivu à s’approprier le Prix Nobel de la Paix dans le développement de la Province du Sud-Kivu.

Médecin Directeur de l’Hôpital de Panzi et également professeur à l’Université Evangélique en Afrique, le Dr Mukwege focalise son travail sur la santé physique, psychologique, mais également sur le bien-être de la société.

« Le Prix Nobel de la Paix est une récompense pour le travail incroyable que fait le Dr Mukwege. Il fait le bien et récolte le bien » a insisté Shakulwe Konda,  rappelant que le nom « Mukwege » signifie « un fer dur qui ne se coupe que par le feu« . Monsieur Konda a également rendu hommage à tous ceux qui se sont investis pour le développement du Bushi.

Dans ses propos, le conservateur de la culture Shi a loué le brillant message patriotique et héroïque du Docteur Mukwege lors de la cérémonie de remise du Prix Nobel de la Paix en décembre dernier à Oslo. Il a appelé tous les congolais à s’unir derrière ce message d’espoir pour la reconstruction de  la paix, et d’un Etat de droit en RDC.

« Nous espérons que vous allez continuer à travailler pour restaurer la dignité humaine des congolais; et nous, le peuple, nous allons imiter vos pas . Nous allons nous approprier le discours que vous avez prononcé le 10 décembre 2018 pour changer notre pays » a promis le président du centre culturel Ndaro. 

Lors de ce fameux discours du 10 décembre dernier, le Professeur Denis Mukwege avait décrié les différents crimes et actes de génocide qui se commettent au Congo depuis plus de 20 ans, et ceci face à un étonnant silence de la communauté internationale. Il a également fustigé la mise aux oubliettes du rapport Mapping  des Nations Unies  qui retrace les différents crimes qui ont été  commis en RDC.

Le Docteur a pris la parole après les interventions de plusieurs médecins, des membres de l’association Caucus des femmes congolaises du Sud Kivu et du Mwami Kalenga. Devant des notables du Sud-Kivu, il a tenu à fustiger certains comportements qui handicapent le développement de la province, entre autre  » l’irresponsabilité des autorités qui ont  pris la médiocrité comme mode de vie « . Il s’agit de mettre l’accent sur le régime de l’impunité qui caractérise notre société aujourd’hui « . Denis Mukwege a déploré les récentes pratiques de mutilation d’enfants à Katana et en appelle à la solidarité de tous afin que ce mal soit vaincu et que les auteurs soient déférés devant les instances judiciaires.

« Il est temps de demander que tous ceux qui ont tué, violé, organisé et entretenu des milices criminelles soient déférés devant la justice. Sans justice, il n’y aura pas de paix durable » a martelé le professeur Denis Mukwege. Il a ensuite insisté sur la lutte que le peuple doit mener contre la corruption: « Comment pouvons-nous attirer les investisseurs si nous sommes plongés dans la corruption? » a t’il demandé à l’assemblée.

Le Dr Mukwege est également revenu sur les différentes potentialités dont regorge notre pays: « Il est honteux d’avoir de telles opportunités agricoles et de ne pas pouvoir les exploiter » a-t-il insisté.

Au terme de cette cérémonie, le Dr. Denis Mukwege a répondu à l’invitation de l’archevêque François-Xavier Maroy. Durant leur rencontre, le chef de l’église catholique au Kivu a remis au Prix Nobel de la Paix un tableau portant une fleur de Paix à titre symbolique.

 

 

 

Partager
Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *